• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Un partenariat pour une agriculture diversifiée valorisant les oléagineux et les légumineuses à graines

Produire des connaissances et des outils utiles à la diversification des systèmes de culture par les oléagineux et les légumineuses à graines dans un double enjeu d’adaptation au changement climatique et de transition agro-écologique et nutritionnelle, tels sont les objectifs de la nouvelle unité mixte technologique PACTOLE.

UMT PACTOLE. © Inra
Publié le 11/02/2019

Qu’est-ce qu’une Unité Mixte Technologique ?

Les unités mixtes technologiques (UMT) sont des dispositifs originaux créés par le ministère chargé de l’agriculture et de l’alimentation. Elles ont pour objectif de renforcer les synergies entre les opérateurs de la recherche, du développement et de la formation agricole.  

Composée de cinq partenaires (Inra, Terres Inovia, INP-ENSAT, INP-PURPAN et le CESBIO), l’UMT Pour une AgriCulTure diversifiée valorisant les Oléagineux et les LEgumineuses à graines (PACTOLE) propose une entrée unique et reconnue en recherche et développement pour ses différents interlocuteurs des secteurs publics et privés. L’UMT favorise ainsi les synergies entre chercheurs et ingénieurs par les spécificités de son fonctionnement : unité de lieu et de direction, co-construction du programme scientifique à vocation nationale, mutualisation des moyens techniques et humains, mixité et complémentarité des compétences.

Diversifier les systèmes de culture en valorisant les oléagineux et les légumineuses à graines

Les questions d’adaptation au changement climatique et de transition agro-écologique mettent l’accent sur la nécessité de diversification des systèmes de culture pour accroître leur résilience face aux contraintes environnementales et économiques. Ce nouveau projet d’UMT Pactole se place dans ce cadre.

Le tournesol, le soja et le pois chiche sont les trois espèces choisies pour aborder cette question de la diversification. Elles ont des caractéristiques communes, ce sont des cultures :

  • économes en ressources –eau et azote-et en intrants phytosanitaires, à cycle de printemps-été
  • de diversification des systèmes de culture d’hiver
  • à débouché protéique en alimentation humaine et animale

Elles posent des questions de recherche et de développement génériques, qui structurent le projet d’UMT :

  • filière et débouchés : études de structuration des filières
  • déploiement de ces espèces dans les zones septentrionales,
  • insertion dans les systèmes de culture : évaluation, diagnostic, recommandations
  • optimisation de la conduite des cultures : évaluation, protection, conseil

Produire des connaissances et des outils pour répondre aux attentes des professionnels

Pour répondre à ces quatre questions, cette nouvelle UMT poursuivra l’acquisition des connaissances écophysiologiques et épidémiologiques nécessaires et le développement de trois grandes familles de méthodes:  la télédétection satellitaire (exploitation des images Sentinel), la modélisation (mécaniste et qualitative) et le phénotypage (au champ et en plateforme), les échelles abordées allant de la plante au territoire.

Sa dimension pluri-espèces et nationale au travers de l’approche « aires de production », la prise en compte de questions posées par les débouchés et l’organisation dans les filières, permettront la production de connaissances scientifiques et la conception d'innovations technologiques ou socio-économiques opérationnels et généralisables à court et moyen terme.

Un dispositif pluridisciplinaires et multipartenaires

Construit autour du noyau des partenaires historiques de l’UMT Tournesol (Terres Inovia, les unités de recherche AGIR et LIPM, INP-ENSAT, INP-Purpan et CESBIO), ce nouveau projet fera appel à un réseau de porteurs d’enjeux dans le secteur de la sélection, de la production, de la transformation et du conseil :  coopératives, industriels, Chambre régionale d’agriculture Occitanie, Union Française des Semenciers, Terres Univia, réseaux d’agriculteurs. L’UMT s’appuiera également sur le GEVES, la plateforme de modélisation RECORD et le Réseau Mixte Technologique Modélisation, ainsi que sur les travaux des UMT CAPTE et MAGNUM.