• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Deux doctorants Inra Occitanie-Toulouse pour la finale régionale Ma thèse en 180 secondes

Deux doctorants de l’Inra Occitanie-Toulouse, Prune Pegot du LIPM - Laboratoire des Interactions Plantes-Microorganismes et Nicolas Meyer de l’unité AGIR - Laboratoire Agroécologie, Innovations, terRitoires ont été sélectionnés pour la finale régionale du concours MT180. Le concours Ma Thèse en 180 secondes consiste en la présentation par les étudiants de leurs recherches de manière simplifiée, en 3 minutes.

Prune Pegot et Nicolas Mayer . © Inra
Mis à jour le 24/01/2018
Publié le 23/01/2018

Ma thèse en 180 secondes permet aux doctorants de présenter leur sujet de recherche en termes simples. Chaque étudiant doit faire en trois minutes un exposé clair, concis et néanmoins convaincant sur son projet de recherche. Le tout avec l’appui d’une seule diapositive ! Ce coup de projecteur sur les jeunes chercheurs les invite à développer leurs compétences en communication et permet de montrer le dynamisme de la recherche française. Le jury est composé de chercheurs, de journalistes, de représentants duCNRS, de représentants du monde socio-économique et d'un auditoire profane et diversifié.

Prune Pegot travaille sur l’« utilisation de la sélection génomique dans un programme de pre-breeding : application chez la betterave sucrière ». Sa présentation pour le concours ne manque pas d’humour puisqu’elle y questionne : « Quel est le lien entre Napoléon Ier, des betteraves sauvages et un simulateur informatique ? ». Tout un programme !

La thèse de Nicolas Meyer porte elle sur la « caractérisation et la modélisation des effets de cultures intermédiaires multi-services sur la dynamique et le bilan hydrique des sols en systèmes agroécologiques ». En quelques mots, il présente ses recherches ainsi : « Aujourd’hui pour lutter contre la pollution des eaux par les nitrates, les agriculteurs utilisent des plantes dites « pièges à nitrates ». Cependant la consommation en eau de ces plantes est peu connue et les conséquences sur le cycle de l’eau dans un contexte de changement climatique soulèvent de nombreuses questions sur leur utilisation. »

La finale régionale Midi-Pyrénées, organisée par l'École des Docteurs de l'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées et la délégation CNRS en Midi-Pyrénées, se tiendra le mardi 30 janvier à 18h30 au Théâtre Sorano. L’événement affiche d’ores et déjà complet.