• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

‘Hey, Start-me up !’ : retour sur les temps forts de l’événement dédié aux start-ups en biotech

Mardi 13 février, 130 professionnels venant de 11 pays se sont réunis à Toulouse à l’occasion de l’événement international “Hey, Start-me up !” organisé par TWB. Dédiée au secteur de la Biotech industrielle, cette journée était l’occasion de rassembler start-ups, industriels et investisseurs. Objectifs : présenter l’éco-système européen des biotechs, les structures d’accueil et les sources de financement pour les start-ups, échanger sur les étapes de la vie d’une start-up. Le secteur est porteur car il permet aux industriels de produire mieux et de manière durable.
Retour sur les temps forts de cette journée.

Pierre Monsan, Directeur TWB et Martin Spitznagel, CEO Dust BioSolutions. © Inra
Mis à jour le 23/02/2018
Publié le 21/02/2018

Communiqué de presse : Toulouse, le 15 février 2018

Le marché des biotechs, un secteur d’avenir

Les biotechs révolutionnent la façon de produire en recourant au vivant (micro-organismes, enzymes) pour proposer des solutions biologiques plus éco-compatibles. Peu développé il y a encore quelques années, le secteur de la Biotech industrielle est en passe de devenir l’un des plus gros marchés économiques en Europe devant celui des technologies digitales.
En effet, le secteur a connu une forte progression en Europe avec un chiffre d’affaires de 57,5 milliards d’euros en 2016 contre 31,5 milliards d’euros* en 2013. Selon les experts, cette tendance à la hausse se prolongera dans les prochaines années avec une estimation d’un CA de 99,5 milliards d’euros*. Ce domaine couvre de nombreuses applications au coeur de l’industrie européenne telles que la santé, l’agroalimentaire, la cosmétique, les matières premières, les matériaux, l’environnement. Il génère déjà 486 000 emplois* dont 94 000 directs* et devrait atteindre plus d’un million d’emplois d’ici 2030.
Les entreprises et les investisseurs s’intéressent de plus en plus aux biotechs industrielles avec en 2017 plus de 993 millions de dollars investis**.

Retour sur l’événement ‘Hey, Start-me up !’

TWB a rassemblé 130 participants venus de 11 pays, parmi lesquels une quarantaine de start-ups (EnobraQ, Pili, MicroPep Technologies, MetGen, Deinove, Global Bioenergies, SilicoLife, BFC France, Aviwell, Syngulon, Antabio etc.), des structures d’innovation et de promotion des biotechs (Labiotech.eu, Pôle IAR, Europabio, French Tech Toulouse, etc.), des industriels (L’Oréal, Michelin, Adisseo, Lallemand, etc.), des investisseurs (BPIFrance, Wiseed, Sofinnova Partners, Auriga Partners, IRDI, etc.) et des banques à la recherche de solutions innovantes pour produire de façon éco-responsable. L’évènement, organisé avec le soutien de l’Agence d’Attractivité Toulouse Métropole, était sponsorisé par Toulouse Métropole, Toulouse Business School, SuperBIO, IRDI Soridec Gestion et le Cabinet Plasseraud.
Après un panorama du marché des biotechs en Europe, les start-ups ont eu l’occasion de pitcher et d’avoir accès à des conseils de professionnels dans divers domaines (communication, propriété intellectuelle, financement…) pour leur développement. Une opportunité également de réseauter avec des industriels et des investisseurs qui eux-mêmes ont vu dans cet événement un intérêt pour détecter les pépites de demain.
Une des start-up, Dust BioSolutions, a d’ailleurs eu la chance de remporter le concours organisé par TWB ‘Pitch me your biotech start-up !’ avec à la clé 4 mois de prestations sur les plateformes technologiques de TWB et un accompagnement scientifique et business du projet d’une valeur de 50.000€. Grâce à un procédé en fines couches utilisant les micro-organismes du sol, la start-up allemande basée à Munich contrôle l’émission de poussière, stabilise les terrains en pente ou encore propose de nouvelles solutions pour remplacer les liants chimiques, issus du pétrole, dans de nombreuses applications industrielles. Concrètement, la poussière se transforme en pierre, et demain, par exemple, les éboulements de terre pourront être contenus.
Le succès de cet événement prouve l’intérêt accru des investisseurs et des entreprises dans les biotechs. Un domaine d’avenir qui trouve des solutions éco-responsables pour répondre aux priorités de demain : relever le défi climatique et préserver notre environnement.

* Source : EuropaBio, Final Report 2016
**Source: Synbiobeta

>>> Télécharger le communiqué de presse

Contact(s)
Contact(s) presse :
Véronique Paquet - Responsable Communication TWB (+33 (0)5 61 28 57 97), OXYGEN - Aurélie Mauries / Aurélie Vérin (+33 (0)5 32 11 07 31)

A Propos de Toulouse White Biotechnology

Toulouse White Biotechnology (TWB) est un démonstrateur pré-industriel dont l’objectif est d'accélérer le développement des biotechnologies industrielles en facilitant les échanges entre la recherche publique et l'industrie. Il contribue à l’essor d’une bio-économie fondée sur l'utilisation du carbone renouvelable dans divers domaines (chimie-biochimie, matériaux, énergie…) et relève le défi climatique avec les industriels. Différents types de projets collaboratifs de recherche et développement sont proposés ainsi que des prestations de service personnalisées pour les entreprises. Lauréat en mars 2011 de l’appel à projets des Investissements d’Avenir, TWB bénéficie d’une aide d’Etat gérée par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR). TWB est une Unité Mixte de Service (UMS) gérée par l’INRA, sous la triple tutelle INRA/INSA/CNRS. La signature de 20,8 M€ de contrats à fin 2017, après cinq ans de pleine activité, conforte la pertinence du positionnement de TWB et de son rôle à l’interface du transfert public/privé.

Plus d’informations en cliquant ici.
Suivez les dernières news de TWB sur Twitter : @TWB_Biotech