• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Heliaphen : une plateforme de phénotypage robotisée pour le tournesol

La plateforme Heliaphen, mise en service en 2013 sur le site de l’Inra Occitanie – Toulouse permet - grâce à un prototype unique de robot – de contrôler le stress hydrique subi par la plante et de mesurer automatiquement les caractères morphologiques de 1300 plantes de tournesol. Une vidéo de présentation de la plateforme vient d’être publiée.

. © Inra
Mis à jour le 27/10/2017
Publié le 26/10/2017

Heliaphen est une plateforme de phénotypage dédiée au tournesol et entièrement automatisée

La caractérisation des réponses morphologiques et physiologiques reste aujourd’hui un frein à la sélection de variétés adaptées à des conditions hydriques défavorables. L’automatisation du traitement des plantes sur la plateforme de phénotypage permet de palier ce frein par la mise en place d’expérimentations à grande échelle tout en conditionnant chaque plante de manière précise et unique. C’est pour répondre à ces enjeux que la plateforme de phénotypage Heliaphen a été développée dans le cadre du projet Oleosol (financement Région Midi-Pyrénées, FUI - Fonds Unique Interministériel et FEDER - Fonds européen de développement économique et régional) et avec le soutien du projet SUNRISE. Entièrement conçue pour le tournesol, elle permet d’étudier ces caractères depuis la germination des plantules jusqu’à la maturité complète des graines en fin de développement de la plante. La plateforme est opérationnelle depuis juin 2013 sur le site de l’Inra Occitanie-Toulouse.

Fonctionnement

Le robot vient peser, irriguer et photographier chaque plante quotidiennement. Il permet de contrôler les irrigations de façon individualisée et constitue donc un outil essentiel pour étudier la réponse des plantes à la sécheresse, cible majeure d’amélioration végétale. Le robot mesure aussi certains caractères phénotypiques tels que la hauteur et le diamètre de la tige. La plateforme permet ainsi d’étudier ces caractères à différents stades phénologiques, depuis la germination des plantules jusqu’à la maturité complète des graines en fin de développement de la plante.

Utilisation

La plateforme Heliaphen est déjà utilisée pour réaliser des essais mis en place dans le cadre du projet SUNRISE et d’autres projets menés par Terres Inovia et l’Inra. Elle est aussi ouverte aux expérimentations en partenariat avec des entreprises privées. Le contrôle du statut hydrique et l’automatisation des mesures constituent un apport unique et très prometteur dans la découverte et de la validation des gènes permettant l’amélioration de la tolérance à la sécheresse pour le tournesol.

Pour en savoir plus, téléchargez le poster associé.


A propos du projet SUNRISE

SUNRISE est un programme d’Investissement d’Avenir Biotechnologies et Bioressources bénéficiant d’un budget de 21M€ sur 8 ans, dont 7M€ financés par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR), qui vise à développer de nouvelles variétés de tournesol mieux adaptées à la sécheresse. Le projet regroupe 9 laboratoires de recherche publics (LIPM, AGIR, MIAT, CNRGV et LEREPS de Toulouse, EPGV et GQE de Versailles Grignon, BFP de Bordeaux, LBD de Paris), 1 institut technique (Terres Inovia), 5 entreprises semencières (Caussade Semences, Maïsadour Semences, RAGT2n, Soltis, Syngenta France), et 1 entreprise en biotechnologie (Biogemma).