• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Un Centre de Ressources Biologiques pour le Tournesol

En tant qu'organisme de recherche public, l’Inra participe à l’exploration et à la préservation de la biodiversité et des ressources génétiques dans le cadre de politiques nationales et de conventions internationales. Afin de maintenir un large choix de ressources pour l’avenir et pour les besoins des programmes de recherche, le Centre de Ressources Biologiques (CRB) Tournesol de l’Inra gère une collection depuis les années 1960.

. © Inra
Mis à jour le 08/06/2018
Publié le 22/05/2018

L’ensemble des recherches sur le Tournesol à l’Inra se fait sur le centre Occitanie-Toulouse. Pour conserver la diversité végétale et pour disposer sur place de cette diversité, des milliers d’accessions de Tournesol sont conservées à Auzeville-Tolosane.

Un CRB qui s’inscrit dans un large réseau

L’Inra s’est associé dès les années 2000 à la mise en place des CRB en lien avec les autres instituts de recherche et d’enseignement supérieur et les ministères concernés. L'Inra gère ou co-gère 28 CRB dont 15 pour le végétal, 1 pour les forêts, 3 pour l'animal (fédérés par le CRB-Anim à Jouy-en-Josas), 5 pour les microorganismes (fédérés par le CIRM), et 4 pour l'environnement dont le CRB fédérateur BRC4Env situé à Versailles. Ces centres rassemblent, valident, étudient, sécurisent et distribuent des collections d’organismes biologiques vivants (semences, greffons, souches...) et des parties "réplicables" de ces organismes (banques d'ADN, plasmides…). Ils maintiennent aussi les bases de données associées à ces collections. Les conditions de stockage et manipulation sont nécessairement rigoureuses en terme de qualité et de traçabilité. Les CRB sont des éléments essentiels du dispositif international de recherche.

Conservation du tournesol, une plante d’intérêt

Le tournesol est une plante à intérêts multiples autant pour ses débouchés alimentaires et non alimentaires que pour ses caractéristiques agronomiques et environnementales. Sa culture est d’une importance majeure pour la filière oléo-protéagineuse française. Dans le cas du tournesol, le but est de maintenir la biodiversité et d’améliorer les variétés pour la résistance aux maladies et l’adaptation au changement climatique. Les accessions du CRB Tournesol sont collectées ou créées par l’Inra depuis 1960. Les collections sont conservées sous forme de graines en chambre froide, à température (+4°C) et humidité relative (30%) constantes ; une réplique de sécurité est maintenue à -20°C. Chaque échantillon est identifié par un code-barres unique, associé aux données passeport et de caractérisation.

En chiffres

  • 28 CRB co-gérés par l’Inra
  • Début de création de la collection tournesol : 1960
  • Conditions de conservation : +4°C et 30% d’humidité relative (-20°C pour la réplique de sécurité)
  • Ressources génétiques patrimoniales pour l’agriculture et la recherche :
    • 2313 lignées cultivées
    • 403 populations anciennes de type cultivées
    • 537 écotypes sauvages apparentés, du genre Helianthus
  • Ressources génétiques scientifiques pour la recherche :
    2800 lignées