• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

L’intérêt des consommateurs pour une filière blé dur durable

Dans le cadre du projet ANR Dur-Dur, une étude a été menée sur « Les Français et le blé dur », visant à mieux comprendre l’intérêt du consommateur pour des propositions visant à renforcer la durabilité de la filière blé dur. Le questionnaire a été conçu par un groupe composé d’acteurs économiques et de chercheurs, dont certains issus de l’unité AGIR – AGroécologie, Innovations, teRritoires. Ils viennent de publier un dossier d’analyse dans la revue Industrie des Céréales. Les Français, consommateurs réguliers de pâtes, seraient prêts à modifier leur comportement d’achat pour des produits issus de l’agriculture régionale et fabriquées en France. 

. © Inra
Mis à jour le 24/07/2018
Publié le 09/05/2018
Mots-clés : BLE DUR - SONDAGE - ANR - pâtes - BVA

La filière blé dur française fait face à différents enjeux de développement.  Elle est relativement récente et la culture du blé dur est très fortement concurrencée par d’autres, moins risquées et plus rentables. Par ailleurs, les pâtes et le couscous sont déjà des produits de base largement consommés et appréciés. Dans ces circonstances, quelles peuvent être ses perspectives de développement ? L’objectif pour l’ANR Dur-Dur était via cette étude de chercher à mieux comprendre les usages et perceptions du consommateur vis-à-vis des produits tels que les pâtes et le couscous et sa vision sur la durabilité de la filière blé dur.

L’enquête a été réalisée sur internet par la société de sondage BVA auprès d’un échantillon de 1000 consommateurs représentatifs de la population française. L’association de différents types d’acteurs (chercheurs, opérateurs industriels, experts BVA) dans la conception de cette enquête, représentait à la fois un challenge et un atout pour converger vers un questionnaire original et opérationnel.

L’étude confirme tout d’abord le succès des produits issus de la filière blé dur. Les Français sont des consommateurs réguliers de pâtes puisque 85% d’entre eux en consomment au moins une fois par semaine, en grande partie en raison de leur rapidité et de leur facilité de préparation. Leur image du produit est très bonne : ils le considèrent comme pratique, polyvalent, bon marché et source de plaisir. Dans ces circonstances, quels leviers activer pour développer le marché ?

Une piste est évidemment celle de l’éco-responsabilité chère au consommateur. Mais d’une part, les pâtes sont intrinsèquement perçues comme saines et peu transformées et d’autre part, ces considérations de qualité sont difficiles à cerner car dépendant de jugements et perceptions individuelles. Que signifie donc le concept de filière durable pour le consommateur français ?

D’après l’étude, les principaux leviers pour une augmentation des achats de pâtes sont des pâtes produites localement (région ou France) et de manière respectueuse de l’environnement. De plus, l’étude révèle que ce sont les gros consommateurs de pâtes et les plus engagés dans le développement durable qui sont le plus intéressés par ces propositions.

Ces résultats ouvrent de nouvelles perspectives et pistes de réflexion pour la filière blé dur pour soutenir la production et la transformation de blé dur en France.

Télécharger le dossier de la revue Industrie des céréales

Projet ANR Dur-Dur

Innovations agronomiques, techniques et organisationnelles pour accroître la DURabilité de la filière blé DUR
Face aux enjeux contemporains (climat, prix, réglementation et environnement), la durabilité de la filière française de blé dur repose sur ses capacités d'organisation, d'innovation et d'adaptation. Le projet ANR Dur-Dur propose de développer une approche systémique pour aborder les questions de la gestion de l’efficience de l’azote, de l’énergie et des contaminants, pour garantir une qualité des produits sur la chaîne de production et de transformation [Lire la suite …]

Référence publication

Triboulet P., Cuq B., Lullien-Pellerin V., Magrini M.B., Petit C., 2018, Les français et le blé dur,Industrie des céréales, 206, 8-13.