• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
illustration communiqué de presse. © Inra

Communiqués de presse

Sommaire
  1. Introduction
  2. TWB annonce un bilan positif et ambitionne de devenir le leader européen des biotechnologies industrielles
  3. "TWB START-UP DAY" : un vivier d’innovations biotechs
  4. Maïs OGM MON 810 et NK603 : pas d'effets détectés sur la santé et le métabolisme des rats
  5. Développer les légumineuses : un enjeu mondial pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement
  6. Nutrition animale : Adisseo et TWB confirment le succès de l’alternative biologique pour produire la méthionine
  7. TWB intègre deux nouvelles start-ups : iMEAN et Green Spot Technologies
  8. De nouvelles perspectives pour l’amélioration variétale du blé et sa culture : le séquençage du génome du blé est aujourd’hui réalisé
  9. Des observations satellites éclairent les secrets du verdissement des forêts tropicales sèches
  10. Mariner la viande rouge pour limiter le risque de cancer colorectal
  11. Numérique en productions végétales : prédire et agir
  12. Effet cocktail de pesticides à faible dose par l’alimentation : les premiers résultats chez l’animal montrent des perturbations métaboliques
  13. Le génome du chêne lève un voile sur la longévité des arbres
  14. Infections nosocomiales : la bactérie Bacillus cereus peut aussi en être la cause
  15. Au travers de TWB et TSE-R, l’Inra confirme son soutien au développement de la bioéconomie française
  16. Biologie des systèmes, biologie synthétique et bioéconomie : l’Inra, le CNRS et l’Insa Toulouse unissent leurs forces en Asie du Sud-Est
  17. Le génome de la rose décrypté : de l'origine des rosiers modernes aux caractéristiques de la fleur
  18. Mieux cibler l’aide alimentaire destinée aux personnes vulnérables
  19. ‘Hey, Start-me up !’ : retour sur les temps forts de l’événement dédié aux start-ups en biotech
  20. Les petites parcelles agricoles favorisent les pollinisateurs et le succès reproducteur des plantes en Europe de l’Ouest
  21. Création d’une unité Inra et ENVT, dédiée aux innovations thérapeutiques pour réduire l’usage des médicaments en élevage
  22. Les Cultures Intermédiaires Multi-Services au cœur de la transition agroécologique
  23. Pierre Monsan reçoit le PRIX ENZYME ENGINEERING
  24. Suite à son intégration dans le consortium de TWB, Heurisko met sa technologie de pointe au service de la R&D en biotechnologie
  25. Changer la représentation des élèves sur les métiers de la recherche grâce à un outil pédagogique innovant : la boîte à métiers !
  26. L’Inra condamne les agissements d’activistes sur son site d’Auzeville
  27. Le génome du tournesol révèle l'orchestration des gènes impliqués dans la production d'huile et la floraison
  28. MicroPep Technologies intègre Toulouse White Biotechnology pour accélérer le développement de biostimulants et d’herbicides naturels
  29. Microbiote et contaminants alimentaires : une mycotoxine amplifie l’action génotoxique d’une bactérie intestinale
  30. Toulouse White Biotechnology confirme son succès avec l’arrivée de nouveaux partenaires industriels et l’accueil de start-up
  31. Agri Sud-Ouest Innovation et l’Inra s’associent à la stratégie #FranceIA pour développer l’Intelligence Artificielle dans le secteur agricole
  32. Additif alimentaire E171 : les premiers résultats de l’exposition orale aux nanoparticules de dioxyde de titane
  33. Lancement du 1er dictionnaire scientifique d’agroécologie !
  34. Co-construire la recherche avec les Régions pour le développement durable des territoires
  35. TWB et AURIGA IV Bioseeds partenaires pour soutenir la création d’entreprises en biotechnologie industrielle
  36. Inauguration du LabCom VIRAL* dédié à la virologie aviaire et cunicole
  37. Le génome du tournesol décrypté
  38. TWB inaugure ses nouveaux locaux et équipements
  39. Projet Viola Tolosa
  40. Un séquenceur unique en France s’installe à l’Inra de Toulouse Midi-Pyrénées
  41. Diversifier les cultures et les variétés en associant  les nouvelles technologies : un dispositif original à l’INRA de Toulouse Midi-Pyrénées
  42. TWB et TOLERYS : Un partenariat public-privé réussi, au service de la santé
  43. La diversité des habitats non cultivés : un facteur clé pour préserver la biodiversité dans les exploitations agricoles
  44. Le génome du canard séquencé

De nouvelles perspectives pour l’amélioration variétale du blé et sa culture : le séquençage du génome du blé est aujourd’hui réalisé

Le Consortium international de séquençage du génome du blé (IWGSC), dans lequel l’Inra occupe une position de leader, annonce la publication de la première séquence de référence du génome du blé dans la revue Science du 17 août 2018. Des équipes françaises de l’Inra, du CEA, du CNRS et des universités de Clermont-Auvergne, d’Evry Val d’Essonne, de Paris-Sud et de Paris-Saclay, ont contribué à ce véritable exploit scientifique en raison de la taille et de la complexité de ce génome, cinq fois plus gros que le génome humain et 40 fois plus gros que celui du riz. Ce résultat permettra notamment l’identification de gènes d’intérêt agronomique, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives pour l’amélioration des variétés de blé et de sa culture, face aux défis planétaires à relever. C’est également une étape majeure au plan fondamental, pour comprendre le fonctionnement et l’évolution de ce génome complexe.

Publié le 30/08/2018
Mots-clés :

Avec 220 millions d’hectares, le blé tendre (Triticum aestivum L.) est la céréale la plus cultivée dans le monde. Nourriture de base pour 30 % de la population mondiale, le blé est également, avec le riz, la céréale la plus consommée en alimentation humaine, fournissant en moyenne 20 % des besoins alimentaires journaliers moyens. Pour répondre à la demande alimentaire changeante d’une population mondiale grandissante et ce dans des conditions environnementales et sociales durables une augmentation annuelle des rendements du blé de l’ordre de 1,7% est nécessaire. Pour parvenir à cette augmentation, des progrès sans précédent depuis la Révolution Verte des années 60 doivent être réalisés conjointement au niveau de l’amélioration variétale et des pratiques agronomiques.

Fruit du travail de plus de 200 scientifiques issus de 73 instituts de recherche de 20 pays, la description et l’analyse de la séquence de référence annoncée par le Consortium international de séquençage du génome du blé (IWGSC) en janvier 2016, ont été publiée dans la revue Science le 17 août 2018. Cette ressource fournit de précieux outils pour répondre aux défis de l’agriculture, puisqu’elle permettra d’identifier plus rapidement les gènes contrôlant des caractères d’intérêt agronomique.

107 000 gènes identifiés et 4 millions de marqueurs moléculaires développés

En effet, l’analyse de cette séquence a conduit, entre autres, à la localisation précise de plus de 107 000 gènes, parmi lesquels des gènes potentiellement impliqués dans la qualité du grain, la résistance aux maladies ou la tolérance à la sécheresse. Elle a également permis de développer plus de quatre millions de marqueurs moléculaires dont certains sont déjà utilisés dans des programmes de sélection.

Au-delà de son intérêt pour l’amélioration variétale, cette séquence permet également de mieux comprendre ce génome qui compte parmi les plus grands et les plus complexes du règne végétal. Il est ainsi possible d’étudier l’organisation des gènes et la régulation de leur expression ou encore d’élucider les mécanismes évolutifs ayant façonné ce génome depuis sa formation, il y a environ 10 000 ans.

Si elle est l’aboutissement de 13 années de travail et une réalisation majeure pour la communauté scientifique, cette séquence n’est cependant qu’une première étape. Et les équipes scientifiques du consortium IWGSC se lancent d’ores et déjà dans de nouveaux défis, comme notamment l’étude fonctionnelle des éléments constitutifs de cette séquence ou la caractérisation de la diversité génétique du blé et de ses espèces apparentées pour identifier de nouveaux gènes et allèles d’intérêt agronomique.

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

  • Etienne Paux (04.43.76.15.46) Unité Génétique Diversité et Ecophysiologie des Céréales (Inra, Université Clermont Auvergne)
  • Frédéric Choulet (04 43 76 15 45) Unité Génétique Diversité et Ecophysiologie des Céréales (Inra, Université Clermont Auvergne)
Contact(s) presse :
Inra service de presse
Département(s) associé(s) :
Biologie et amélioration des plantes
Centre(s) associé(s) :
Auvergne - Rhône-Alpes

Référence

IWGSC (2018) Shifting the limits in wheat research and breeding using a fully annotated reference genome. Science. http://science.sciencemag.org/cgi/doi/10.1126/science.aar7191