• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
illustration communiqué de presse. © Inra

Communiqués de presse

Sommaire
  1. Introduction
  2. TWB signe un contrat avec Braskem, le géant industriel brésilien n°1 de plastique biosourcé
  3. Des mosaïques de cultures plus complexes pour une plus grande biodiversité dans les paysages agricoles
  4. Toulouse Biotechnology Institute, Bio & Chemical Engineering (TBI) inaugure son nouveau laboratoire
  5. TWB annonce un bilan positif et ambitionne de devenir le leader européen des biotechnologies industrielles
  6. "TWB START-UP DAY" : un vivier d’innovations biotechs
  7. Maïs OGM MON 810 et NK603 : pas d'effets détectés sur la santé et le métabolisme des rats
  8. Développer les légumineuses : un enjeu mondial pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement
  9. Nutrition animale : Adisseo et TWB confirment le succès de l’alternative biologique pour produire la méthionine
  10. TWB intègre deux nouvelles start-ups : iMEAN et Green Spot Technologies
  11. De nouvelles perspectives pour l’amélioration variétale du blé et sa culture : le séquençage du génome du blé est aujourd’hui réalisé
  12. Des observations satellites éclairent les secrets du verdissement des forêts tropicales sèches
  13. Mariner la viande rouge pour limiter le risque de cancer colorectal
  14. Numérique en productions végétales : prédire et agir
  15. Effet cocktail de pesticides à faible dose par l’alimentation : les premiers résultats chez l’animal montrent des perturbations métaboliques
  16. Le génome du chêne lève un voile sur la longévité des arbres
  17. Infections nosocomiales : la bactérie Bacillus cereus peut aussi en être la cause
  18. Au travers de TWB et TSE-R, l’Inra confirme son soutien au développement de la bioéconomie française
  19. Biologie des systèmes, biologie synthétique et bioéconomie : l’Inra, le CNRS et l’Insa Toulouse unissent leurs forces en Asie du Sud-Est
  20. Le génome de la rose décrypté : de l'origine des rosiers modernes aux caractéristiques de la fleur
  21. Mieux cibler l’aide alimentaire destinée aux personnes vulnérables
  22. ‘Hey, Start-me up !’ : retour sur les temps forts de l’événement dédié aux start-ups en biotech
  23. Les petites parcelles agricoles favorisent les pollinisateurs et le succès reproducteur des plantes en Europe de l’Ouest
  24. Création d’une unité Inra et ENVT, dédiée aux innovations thérapeutiques pour réduire l’usage des médicaments en élevage
  25. Les Cultures Intermédiaires Multi-Services au cœur de la transition agroécologique
  26. Pierre Monsan reçoit le PRIX ENZYME ENGINEERING
  27. Suite à son intégration dans le consortium de TWB, Heurisko met sa technologie de pointe au service de la R&D en biotechnologie
  28. Changer la représentation des élèves sur les métiers de la recherche grâce à un outil pédagogique innovant : la boîte à métiers !
  29. L’Inra condamne les agissements d’activistes sur son site d’Auzeville
  30. Le génome du tournesol révèle l'orchestration des gènes impliqués dans la production d'huile et la floraison
  31. MicroPep Technologies intègre Toulouse White Biotechnology pour accélérer le développement de biostimulants et d’herbicides naturels
  32. Microbiote et contaminants alimentaires : une mycotoxine amplifie l’action génotoxique d’une bactérie intestinale
  33. Toulouse White Biotechnology confirme son succès avec l’arrivée de nouveaux partenaires industriels et l’accueil de start-up
  34. Agri Sud-Ouest Innovation et l’Inra s’associent à la stratégie #FranceIA pour développer l’Intelligence Artificielle dans le secteur agricole
  35. Additif alimentaire E171 : les premiers résultats de l’exposition orale aux nanoparticules de dioxyde de titane
  36. Lancement du 1er dictionnaire scientifique d’agroécologie !
  37. Co-construire la recherche avec les Régions pour le développement durable des territoires
  38. TWB et AURIGA IV Bioseeds partenaires pour soutenir la création d’entreprises en biotechnologie industrielle
  39. Inauguration du LabCom VIRAL* dédié à la virologie aviaire et cunicole
  40. Le génome du tournesol décrypté
  41. TWB inaugure ses nouveaux locaux et équipements
  42. Projet Viola Tolosa
  43. Un séquenceur unique en France s’installe à l’Inra de Toulouse Midi-Pyrénées
  44. Diversifier les cultures et les variétés en associant  les nouvelles technologies : un dispositif original à l’INRA de Toulouse Midi-Pyrénées
  45. TWB et TOLERYS : Un partenariat public-privé réussi, au service de la santé
  46. La diversité des habitats non cultivés : un facteur clé pour préserver la biodiversité dans les exploitations agricoles
  47. Le génome du canard séquencé
  48. L’Inra inaugure des infrastructures pour une recherche agronomique innovante en Occitanie

Les Cultures Intermédiaires Multi-Services au cœur de la transition agroécologique

L’un des axes d’amélioration des performances économiques et environnementales de l’agriculture française repose sur la mobilisation de nouvelles méthodes et techniques permettant de réduire l’usage des intrants de synthèse (pesticides et engrais) et de produire des services dits « écosystémiques » susceptibles de procurer des avantages aussi bien aux agriculteurs qu’aux citoyens. A l’occasion du carrefour de l’innovation agronomique (CIAg) organisé les 4 et 5 octobre 2017 à Toulouse, l’Inra, présente un des piliers de la transition agroécologique qui peut être mis en œuvre par les agriculteurs : les cultures intermédiaires multi-services.

Mis à jour le 27/11/2017
Publié le 05/10/2017
Mots-clés :

Communiqué de presse régional : Toulouse, le 05 octobre 2017

Les Cultures Intermédiaires Multi-Services pour une production agroécologique performante

L’interculture est la période, dans la rotation culturale, comprise entre la récolte d’une culture principale et le semis de la suivante ; elle peut durer de quelques jours à plusieurs mois. Cette période peut être valorisée pour favoriser la biodiversité végétale et des organismes du sol et produire des services écosystémiques en lien avec la fertilité des sols, le cycle du carbone, la qualité de l’eau, la régulation des bioagresseurs. Les Cultures Intermédiaires Multi-Services (CIMS) sont des cultures semées en interculture pour produire des services écosystémiques autre que la production de fourrage ou de graines.

De nombreuses espèces peuvent être utilisées (avoine rude, moutarde, radis, phacélie…), seules ou en mélange notamment avec des légumineuses (trèfle, vesce, féverole, pois, ...). Le choix est à réaliser en fonction de la succession de cultures, du matériel disponible pour le semis, des objectifs et contraintes pendant la période d’interculture, des périodes de semis, du type de sol et du mode de destruction (gel, outil mécanique, et si possible sans herbicide).

Les fonctions recherchées par les agriculteurs sont principalement : 1) le recyclage des éléments minéraux (nitrate, phosphore, potassium, soufre...), 2) la couverture des sols (anti-érosion), 3) la structuration du sol, 4) la gestion des adventices et des ravageurs, 5) le stockage de matière organique et de carbone dans les sols.

L’intérêt d’une CIMS concerne également la biodiversité. Par exemple, la mise en place d’un couvert sert de refuge à la petite faune de plaine (perdrix, faisan, lièvre...) tout en lui apportant de la nourriture. Un couvert fleuri ou composé avec des espèces mellifères permettra le nourrissage des insectes pollinisateurs.

Les CIMS ont un fort potentiel de développement en France de plusieurs millions d’hectares chaque année ; elles pourraient constituer un des piliers de l’agroécologie, en complément de la diversification des cultures de vente et de l’allongement des rotations. Elles sont déjà fortement mobilisées en agriculture de conservation. Elles représentent une évolution des systèmes de culture sans changer en profondeur les systèmes de production, ce qui peut faciliter leur adoption par les agriculteurs. L’élaboration de nouveaux systèmes de production agricole multi-performants, conciliant les dimensions productives, économiques, sociales et environnementales, est au cœur de la transition agroécologique.

Un carrefour pour présenter les intérêts des CIMS pour l’agriculture agroécologique d’aujourd’hui et de demain

Les carrefours de l’innovation agronomique de l’Inra sont des rencontres nationales organisées pour faire connaître les travaux de recherche et échanger autour des avancées scientifiques avec les agriculteurs, les acteurs du développement agricole, les entreprises, les étudiants, les pouvoirs publics…

L’objectif de ce CIAg dédié aux CIMS, est de faire le point, d’une part, sur les processus écologiques sous-jacents à la production des services écosystémiques de ces couverts, d’autre part, de présenter les façons de les conduire pour proposer des solutions adaptées aux objectifs de durabilité des exploitations agricoles.

Pour cela, des exemples concrets (effets sur les sols, le changement climatique, les adventices, etc.) couvrant différentes situations agronomiques et des démonstrations « au champ » (espèces/variétés, capteurs/outils de phénotypage des variétés, machinisme, insertion dans la rotation) seront présentés à un public soucieux de comprendre le fonctionnement des CIMS, la nature de leurs effets, leur niveau d’expression et de performance en fonction de leur gestion, et aussi identifier les travaux de recherche qui restent à mener.

Des dispositifs innovants au service de l'agroécologie à l’Inra Occitanie-Toulouse

Les recherches en agroécologie visent à concilier une agriculture performante et le respect de l’environnement en mobilisant les processus écologiques et notamment la diversité végétale. Il s’agit de concevoir des systèmes de culture adaptés à un contexte changeant, caractérisé par la montée des aléas physiques (changement climatique), biologiques (émergences de bioagresseurs) et économiques (volatilité des prix de l’énergie, des intrants et des produits agricoles).
C’est dans ce cadre, que des recherches basées sur des expérimentations de caractérisation des variétés (phénotypage variétal) et de systèmes de culture innovants sont réalisées au champ sur le domaine expérimental Inra d’Auzeville depuis plusieurs années. L’objectif pour les équipes de recherches de l’unité de recherche AGIR (Agroécologie, Innovation & territoires, (Inra-INP-ENSAT-INP-Purpan) et du domaine expérimental Grandes Cultures est de concevoir des prototypes et d’évaluer les performances de systèmes de culture à bas niveaux d’intrants de synthèse (engrais et pesticides) et agroécologiques. Une des originalités réside dans la mobilisation d’une large diversité de variétés, d’espèces (tournesol, blé dur, blé tendre, pois, fèverole, soja, lentille, sorgho, …) et de mélanges d’espèces (culture associée blé-pois et soja-tournesol par exemple) et de CIMS implantées en interculture.

>>> Télécharger le communiqué de presse

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

Contact(s) presse :
Sandra Fuentes (06.16.11.34.86)