• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
illustration communiqué de presse. © Inra

Communiqués de presse

Sommaire
  1. Introduction
  2. L’Inra inaugure des infrastructures pour une recherche agronomique innovante en Occitanie
  3. TWB signe un contrat avec Braskem, le géant industriel brésilien n°1 de plastique biosourcé
  4. Des mosaïques de cultures plus complexes pour une plus grande biodiversité dans les paysages agricoles
  5. Toulouse Biotechnology Institute, Bio & Chemical Engineering (TBI) inaugure son nouveau laboratoire
  6. TWB annonce un bilan positif et ambitionne de devenir le leader européen des biotechnologies industrielles
  7. "TWB START-UP DAY" : un vivier d’innovations biotechs
  8. Maïs OGM MON 810 et NK603 : pas d'effets détectés sur la santé et le métabolisme des rats
  9. Développer les légumineuses : un enjeu mondial pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement
  10. Nutrition animale : Adisseo et TWB confirment le succès de l’alternative biologique pour produire la méthionine
  11. TWB intègre deux nouvelles start-ups : iMEAN et Green Spot Technologies
  12. De nouvelles perspectives pour l’amélioration variétale du blé et sa culture : le séquençage du génome du blé est aujourd’hui réalisé
  13. Des observations satellites éclairent les secrets du verdissement des forêts tropicales sèches
  14. Mariner la viande rouge pour limiter le risque de cancer colorectal
  15. Numérique en productions végétales : prédire et agir
  16. Effet cocktail de pesticides à faible dose par l’alimentation : les premiers résultats chez l’animal montrent des perturbations métaboliques
  17. Le génome du chêne lève un voile sur la longévité des arbres
  18. Infections nosocomiales : la bactérie Bacillus cereus peut aussi en être la cause
  19. Au travers de TWB et TSE-R, l’Inra confirme son soutien au développement de la bioéconomie française
  20. Biologie des systèmes, biologie synthétique et bioéconomie : l’Inra, le CNRS et l’Insa Toulouse unissent leurs forces en Asie du Sud-Est
  21. Le génome de la rose décrypté : de l'origine des rosiers modernes aux caractéristiques de la fleur
  22. Mieux cibler l’aide alimentaire destinée aux personnes vulnérables
  23. ‘Hey, Start-me up !’ : retour sur les temps forts de l’événement dédié aux start-ups en biotech
  24. Les petites parcelles agricoles favorisent les pollinisateurs et le succès reproducteur des plantes en Europe de l’Ouest
  25. Création d’une unité Inra et ENVT, dédiée aux innovations thérapeutiques pour réduire l’usage des médicaments en élevage
  26. Les Cultures Intermédiaires Multi-Services au cœur de la transition agroécologique
  27. Pierre Monsan reçoit le PRIX ENZYME ENGINEERING
  28. Suite à son intégration dans le consortium de TWB, Heurisko met sa technologie de pointe au service de la R&D en biotechnologie
  29. Changer la représentation des élèves sur les métiers de la recherche grâce à un outil pédagogique innovant : la boîte à métiers !
  30. L’Inra condamne les agissements d’activistes sur son site d’Auzeville
  31. Le génome du tournesol révèle l'orchestration des gènes impliqués dans la production d'huile et la floraison
  32. MicroPep Technologies intègre Toulouse White Biotechnology pour accélérer le développement de biostimulants et d’herbicides naturels
  33. Microbiote et contaminants alimentaires : une mycotoxine amplifie l’action génotoxique d’une bactérie intestinale
  34. Toulouse White Biotechnology confirme son succès avec l’arrivée de nouveaux partenaires industriels et l’accueil de start-up
  35. Agri Sud-Ouest Innovation et l’Inra s’associent à la stratégie #FranceIA pour développer l’Intelligence Artificielle dans le secteur agricole
  36. Additif alimentaire E171 : les premiers résultats de l’exposition orale aux nanoparticules de dioxyde de titane
  37. Lancement du 1er dictionnaire scientifique d’agroécologie !
  38. Co-construire la recherche avec les Régions pour le développement durable des territoires
  39. TWB et AURIGA IV Bioseeds partenaires pour soutenir la création d’entreprises en biotechnologie industrielle
  40. Inauguration du LabCom VIRAL* dédié à la virologie aviaire et cunicole
  41. Le génome du tournesol décrypté
  42. TWB inaugure ses nouveaux locaux et équipements
  43. Projet Viola Tolosa
  44. Un séquenceur unique en France s’installe à l’Inra de Toulouse Midi-Pyrénées
  45. Diversifier les cultures et les variétés en associant  les nouvelles technologies : un dispositif original à l’INRA de Toulouse Midi-Pyrénées
  46. TWB et TOLERYS : Un partenariat public-privé réussi, au service de la santé
  47. La diversité des habitats non cultivés : un facteur clé pour préserver la biodiversité dans les exploitations agricoles
  48. Le génome du canard séquencé

Le génome du tournesol révèle l'orchestration des gènes impliqués dans la production d'huile et la floraison

Moins d’un an après le décryptage du génome du tournesol, son analyse approfondie a permis d’identifier les centaines de gènes qui fonctionnent de concert pour réguler la floraison ou ceux qui sont impliqués dans la production d'huile. Menés par des scientifiques de l’Inra dans le cadre du projet du Programme des Investissements d’Avenir SUNRISE et en collaboration avec le Consortium international de ressources génomiques du tournesol, ces travaux sont publiés en ligne dans Nature le 22 mai 2017. Ces premiers résultats permettront de concevoir les variétés cultivées du futur, plus performantes et mieux adaptées aux nécessaires mutations de l’agriculture face aux nouvelles exigences environnementales, en particulier dans un contexte de changement climatique.

Mis à jour le 22/05/2017
Publié le 22/05/2017
Mots-clés :

Communiqué de presse : Toulouse, le 22 mai 2017

En juin 2016, des scientifiques de l’Inra -dans le cadre du Programme d'investissements d’avenir SUNRISE (voir encadré ci-dessous) en collaboration avec le Consortium international de ressources génomiques du tournesol - ont achevé le décryptage de l’ensemble des gènes du tournesol produisant ainsi une grande quantité de données désormais exploitables.

Produire une huile de meilleure qualité

Les gènes des tournesols cultivés ont été sélectionnés au cours de l’histoire : d’une part, avec la domestication des espèces sauvages par les indiens d'Amérique du Nord, et d’autre part avec la sélection variétale réalisée en croisant les variétés les plus performantes. L’objectif était d’améliorer les caractères d'intérêt agronomique, tels que la résistance aux maladies ou le rendement en huile. Aujourd’hui, grâce au décryptage du génome de référence du tournesol, l’identification des gènes d’interêt agronomique est plus précise et plus rapide (au moins trois fois plus rapide).
Les chercheurs ont ainsi comparé l’ADN de quatre-vingt variétés de tournesol sélectionnées en particulier pour leurs caractères de production d’huile ou de production de graines pour la consommation de bouche. L'analyse des différences, associée à des données fondamentales, a permis aux scientifiques de construire le panorama complet du réseau des gènes impliqués dans la production d'huile mais aussi d'identifier les plus intéressants en termes de potentiel agronomique. Ce résultat permettra de répondre aussi bien à une demande des consommateurs sur la qualité nutritionnelle de l’huile qu'à celle des industriels de l’agroalimentaire sur son potentiel technologique pour rendre leurs chaînes de production plus durables et plus performantes.

La date de floraison : une clef pour adapter la culture à différents climats

Les scientifiques de l’Inra ont découvert que le génome du tournesol, contrairement aux génomes de plantes de la même famille comme la laitue ou l'artichaut, a subi il y a environ 30 millions d'années un doublement de la taille de son génome. Cette duplication « récente » explique le nombre élevé de gènes chez le tournesol actuel (plus de 52 000 gènes). Malgré cette complexité, les chercheurs ont réussi à identifier des gènes qui s’expriment spécifiquement dans les organes floraux ou qui contrôlent la date de floraison. La connaissance de l’organisation de ces gènes sur le génome servira à accélérer le processus d'amélioration variétale du tournesol. Ainsi, c’est une large gamme de précocités qui sera mise à disposition des agriculteurs pour permettre la culture du tournesol dans un plus grand nombre de régions.

Le génome : un atout maître pour adapter la culture au changement climatique et lutter contre les maladies

Le tournesol est une des espèces de grandes cultures qui nécessite le moins d'intrants et qui est économe en eau. Afin d'optimiser ces atouts dans un contexte de réchauffement climatique et d’émergence de parasites plus aggressifs, les scientifiques vont maintenant étudier les gènes des variétés sauvages qui confèrent la capacité à se développer en période de grande sècheresse ou la capacité à résister aux attaques de parasites qui colonisent les zones de cultures. Ces gènes pourront faire l’objet de sélection et ainsi être transférés aux variétés cultivées pour élaborer de nouvelles variétés.
Ces premiers résultats issus du décryptage du génome permettront de concevoir les variétés cultivées du futur, plus performantes et mieux adaptées aux nécessaires mutations de l’agriculture face aux nouvelles exigences environnementales, en particulier dans un contexte de changement climatique. Ces nouvelles variétés devront également répondre aux usages alimentaires et industriels mais aussi aux enjeux économiques de la filière.

Télécharger le communiqué de presse

Contact(s)
Contact(s) scientifique(s) :

  • Nicolas Langlade (05 61 28 57 78) /Laboratoire des Interactions Plantes-Microorganismes (Inra-CNRS)
Contact(s) presse :
Anne-Sophie Lubrano-Lavadera (05 61 28 55 61), Inra service de presse (01 42 75 91 86)

Référence :

Badouin, H., Gouzy, J., Grassa, C.J., Murat, F., Staton, S.E., Cottret, L., Lelandais-Brière, C., Owens, G., Carrère, S., Mayjonade, B., Legrand, L., Gill, N., Kane, N.C., Bowers, J.E., Hubner, S., Bellec, A., Bérard, A., Bergès, H., Blanchet, N., Boniface, M.-C., Brunel, D., Catrice, O., Chaidir, N., Claudel, C., Donnadieu, C., Faraut, T., Fievet, G., Helmstetter, N., King, M., Knapp, S.J., Lai, Z., Le Paslier, M.-C., Lippi, Y., Lorenzon, L., Jennifer Mandel, Marage, G., Marchand, G., Marquand, E., Bret-Mestries, E., Morien, E., Nambeesan, S., Nguyen, T., Pégot-Espagnet, P., Pouilly, N., Raftis, F., Sallet, E., Schiex, T., Thomas, J., Vandecasteele, C., Varès, D., Vear, F., Vautrin, S., Crespi, M., Mangin, B., Burke, J.M., Salse, J., Muños, S., Vincourt, P., Rieseberg, L.H., Langlade, N.B., 2017. The sunflower genome provides insights into oil metabolism, flowering and Asterid evolution. Nature in press. doi:10.1038/nature22380

A propos du projet SUNRISE

SUNRISE est un projet en Biotechnologies et Bioressources du Programme des Investissements d’Avenir, bénéficiant d’un budget de 21M€ sur 8 ans, dont 7M€ financés par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR), qui vise à développer de nouvelles variétés de tournesol mieux adaptées à la sécheresse. Le projet regroupe 16 partenaires : 9 laboratoires de recherche publics (LIPM, AGIR, MIAT, CNRGV et LEREPS de Toulouse, EPGV et GQE de Versailles Grignon, BFP de Bordeaux, LBD de Paris), 1 institut technique (Terres Inovia), 5 entreprises semencières (Caussade Semences, Maïsadour Semences, RAGT 2n, Soltis, Syngenta France), et 1 entreprise en biotechnologie (Biogemma).
Le projet regroupe 16 partenaires : 9 laboratoires de recherche publics (LIPM, AGIR, MIAT, CNRGV et LEREPS de Toulouse, EPGV et GQE de Versailles Grignon, BFP de Bordeaux, LBD de Paris), 1 institut technique (Terres Inovia), 5 entreprises semencières (Caussade Semences, Maïsadour Semences, RAGT 2n, Soltis, Syngenta France), et 1 entreprise en biotechnologie (Biogemma).. © Inra
© Inra

SUNRISE en ligne :

Le tournesol en chiffres :

  • Plus de 270 variétés répertoriées
  • 30 millions d’hectares dans le monde, avec 71% des surfaces en Europe
  • 700 000 hectares cultivés en France et environ 223 500 hectares en Occitanie
  • 52 000 gènes, soit un génome 20% plus grand que celui de l’Homme