• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Axes scientifiques de Recherche suite au schéma de centre 2012. © INRA

Les axes de recherche

Axe 5 : Méthodes et plateformes pour la biologie intégrative animale, végétale et microbienne

Socle des activités scientifiques en sciences du vivant, l’INRA a beaucoup investi à Toulouse dans le développement des technologies pour l’acquisition à haut débit de données en génomique, en métabolomique, en imagerie; pour la production, la gestion et la distribution de ressources génomiques ; et pour le traitement mathématique informatisé de ces données.

Socle des activités scientifiques en sciences du vivant, l’INRA a beaucoup investi à Toulouse dans le développement des technologies pour l’acquisition à haut débit de données en génomique, en métabolomique, en imagerie ; pour la production, la gestion et la distribution de ressources génomiques ; et pour le traitement mathématique informatisé de ces données.. © INRA
Mis à jour le 13/12/2013
Publié le 16/04/2013
Mots-clés : Axes Scientifiques

Ces plateformes pilotées par l’INRA (CNRGV, séquençage et transcriptomique, métabolomique, bioinformatique) font partie du réseau régional Genotoul partagé avec les autres établissements de recherche et d’enseignement supérieur toulousains et sont aujourd’hui rattachées à des infrastructures nationales. Creuset indispensable aux démarches innovantes en biologie intégrative et aux approches prédictives pour la biologie, ces dispositifs sont l’objet d’un effort permanent de renouvellement et de consolidation.

Face à la production massive de données, le centre renforce son implication en bioinformatique tant en termes d’animation que d’infrastructure. La bioinformatique recouvre l'ensemble des méthodes relevant des mathématiques et de l'informatique appliquées à l'exploitation et à la modélisation des données haut débit de génomique, de post-génomique et de phénotypage.

Pour relever ces défis, les interactions entre équipes de biologie (végétale, animale, microbiologie) d’une part, et les équipes de mathématiciens, statisticiens et informaticiens, d’autre part, sont stimulées, en cohérence avec le réseau national de bioinformatique piloté par l’unité MIAT et avec les équipes universitaires toulousaines en biologie des systèmes. La mise en place d’un central numérique hébergeant les systèmes d’information est un projet prioritaire pour le centre.

- 1 unité de rechercheMathématiques et Informatique Appliquées Toulouse (MIAT)
- 1 unité de service : Centre National de Ressources Génomiques Végétales (CNRGV)

La Génopole de Toulouse Midi-Pyrénées

La Génopole de Toulouse Midi-Pyrénées a été créée en 1999 pour développer les infrastructures nécessaires à l’étude des génomes et à celle de leur expression, pour promouvoir de grands projets de génomique, pour développer la bioinformatique et pour favoriser l’innovation.

Elle est devenue le réseau régional de plateformes en sciences du vivant ouvertes à toutes équipes publiques et privées, impliquées dans le développement technologique et dans l’innovation et labellisées par le réseau national du GIS IBiSA de coordination des infrastructures en sciences du vivant. Elle participe à la structuration nationale en infrastructures distribuées pour les sciences du vivant, et au réseau Sud-Européen INTERBIO.

- une organisation mutualisée au sein du Groupe d’Intérêt Scientifique (GIS) GENOTOUL
- un appui à toutes les disciplines
- une offre technologique évolutive et diversifiée