• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Belberaud (Médiathèque)

09 fév 2018

. © Inra

Conférence "Agriculture, environnement, alimentation : la santé comme dénominateur commun"

Dans le cadre des rencontres « Au bonheur des docs », Michel Duru, Directeur de recherche à l’Inra Occitanie-Toulouse, animera une conférence le 9 février à 18h30 à la Médiathèque Municipale L'Ivre D'Autan de Belberaud (près de l’école primaire). Le thème portera sur « Agriculture, environnement, alimentation : la santé comme dénominateur commun ».

Mis à jour le 21/11/2017
Publié le 23/10/2017

Au cours des dernières décades, l’incidence des maladies chroniques (obésité, diabète de type 2, certains cancers, maladies du cerveau…) a augmenté plus rapidement que le vieillissement de la population. Parallèlement, les impacts négatifs de l’agriculture sur l’environnement (contribution au changement climatique, qualité des eaux, déforestation…) n'ont aussi cessé de croître, du moins jusqu’au début des années 2000, pour rester importants.

Notre alimentation impacte notre santé, par la composition des produits agricoles, leur degré de transformation, et le choix de nos aliments. Evidemment, la qualité de notre environnement (eau, air…), ainsi que de notre mode de vie (sédentarité, tabac…) sont aussi des facteurs essentiels. Mais nos choix alimentaires ont aussi un effet sur l’environnement, notamment le niveau des émissions des gaz à effet de serre. En outre, les performances agricoles et les quantités d’engrais et de pesticides utilisées pour la production des produits végétaux et animaux dépendent de la manière dont les agriculteurs se saisissent ou non de la biodiversité: les associations de culture, l'agroforesterie, la couverture permanente du sol l'encouragent, au contraire des monocultures.

Parler d’agriculture et d’alimentation en termes de santé, que ce soit celle des sols, des plantes et des animaux, mais aussi celle des écosystèmes et de la planète permet d’identifier des voies de progrès pour une alimentation saine et durable, assurant une vie en bonne santé longue (sans médicaments), mobilisant avec parcimonie les ressources non renouvelables à moyen terme (pétrole, sol, biodiversité) et ne dégradant pas l’environnement (sol, eau, air).

La proportion de protéines végétales (légumineuses) et animales dans notre alimentation, les modes d’alimentation des animaux, seront pris comme exemples pour illustrer leurs impacts dans les différents domaines de santé et éclairer les choix des consommateurs et des citoyens.

Possibilité de buffet (7 euros) entrée gratuite et ouverte à tout public sur inscription : 05 61 81 49 60