• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer
Dossier

Documents et rapports

L'agroforesterie à l'Inra : des recherches ancrées dans l'agroécologie, au cœur d'enjeux sociétaux.

Ce document présente les orientations de recherches sur les produits et les services issus de l’agroforesterie où les arbres sont intégrés dans les pratiques agricoles mais aussi dans les politiques publiques, comme celle du “produire autrement” en France.

L'agroforesterie à l'INRA. © Inra
Mis à jour le 21/07/2014
Publié le 18/07/2014
Mots-clés :

Les arbres font partie intégrante de nos paysages ruraux, qu’ils soient localisés dans les parcelles agricoles (alignements, arbres isolés) ou à leur périphérie (bois, bosquets, haies). Les relations entre arbres et agriculture, souvent conflictuelles jusque dans un passé récent, peuvent être aujourd’hui envisagées de manière renouvelée selon les principes de l’agroécologie, notamment sur la base d’associations d’une large gamme d’espèces présentant des complémentarités aux échelles de la parcelle et du paysage.

Au sommaire :

  • Vers une agriculture plus écologique intégrant mieux les arbres
  • Les produits de l’arbre : diversifier et mieux valoriser les produits et les usages
  • Les services écosystémiques rendus par les arbres
  • Associer arbres et agriculture : nécessité d’apprentissages et de nouvelles formes de gouvernance

Réunis autour de la thématique "Agroforesterie", plusieurs laboratoires de l’INRA ont contribué à l'élaboration de ce document : Michel Duru, Eric Justes, Jean Pierre Sarthou et Olivier Therond de l'UMR AGIR (Agroécologie, Innovations, Territoires, INRA Toulouse), Marc Deconchat, Emilie Andrieu et Martin Vigan de l'UMR Dynafor (Dynamique et écologie des paysages agriforestiers, INRA Toulouse), Christian Dupraz, Christian Gary, Marie Gosme et Delphine Meziere de l'UMR System (Fonctionnement et conduite des systèmes de culture tropicaux et méditerranéens, INRA Montpellier), Valérie Viaud et Philippe Mérot de l'UMR SAS (Sol Agro et hydrosystème Spatialisation, INRA Rennes) et Jean Claude Emile et Sandra Novak de l'UE FERLUS (Fourrages, Environnement, Ruminants, INRA Lusignan).

TÉLÉCHARGER LE DOCUMENT